EnAvantFerdinand.fr

Un faire-part original pour votre mariage ? Pensez au site internet à votre image.

Racontez votre mariage...

...avant...pendant...après...

...osez l'originalité !

Création de votre site internet mariage

Pourquoi un site internet mariage ?

Communiquez l’adresse de ce site internet mariage rapidement à vos invités et informez en temps réel des actualités et des modalités d’accès à votre mariage. Tout ce que vous souhaitez dire, vous pouvez le faire ici. Qu’ils soient à l’autre bout du monde ou à deux pas de chez vous, vous allez partager des informations importantes à vos proches ou à votre entourage et ce jusqu’au jour J…et même après si vous le souhaitez. Mieux que le faire-part, il va permettre aux invités de trouver facilement tout ce qu’ils ont besoin de savoir

 

« Le mariage est une si belle chose qu’il faut y penser toute sa vie »

Quel originalité que de proposer à ses proches un site internet mariage complet pour valoriser cet événement, non ? Cela permet aussi de vous démarquer des autres mariages. Il s’agit de communiquer sur ce moment si important de votre vie, vous y donnez des infos sur le lieu, la date, vous vous présentez, vous mais aussi la famille proche (papa, maman, …) et les témoins. Vous y déposez des photos des préparatifs, des enterrements de vies et aussi de la cérémonie, de la fête et pourquoi pas du voyage de noces. Tout ce que vous avez envie de montrer se trouve alors sur ce site, à votre image.

Évidemment, cela peut aussi être une idée de cadeau aux jeunes mariés. Le site sera créé environ 3 mois avant l’événement et va permettre de vraiment tout « recenser » de a à z. C’est aussi l’occasion de scénariser ce joyeux moment. Pas d’inquiétudes, EnAvantFerdinand s’occupe de tout, pas besoin d’être informaticien ou graphiste. Donnez vos éléments et nous les mettons en forme pour vous. Créer un site internet mariage n’a jamais été aussi facile (et franchement c’est classe)

Que peut-on trouver sur ce site :

  • une présentation de l’événement
  • un décompte de temps
  • des photos (avant, pendant et après)
  • des informations pratiques pour les invités
  • un blog avec des anecdotes ou les coulisses du mariage (sans trop en dire tout de même)
  • des portraits

Et bien plus encore…

LE BLOG du

MARIAGE

Histoire du mariage (Chap 1)

Histoire du mariage (Chap 1)

LE MARIAGE CHEZ LES ROMAINS

Pour inaugurer ce blog, il paraissait évident qu’un petit rappel des origines du mariage puisse vous intéresser. Enfin j’espère et je me dis que si vous lisez encore cette phrase, c’est bon signe.

On va commencer d’entrée par un sujet qui fâche et qui peut froisser ces dames 😉 Ouille, le mot mariage possède la racine latine « mas, maris » qui signifie « mâle ». Aucune allusion à la femme, en fait le mariage était le fait pour le « père » de donner sa fille à un « mari », il s’agissait alors d’un changement de tutelle ?

Enfin, bon, ça, c’était avant, ça a bien changé, non ? On verra dans d’autres post que ce n’est pas toujours vrai selon les coutumes d’autres pays. Chez nous, cela ne se passe plus comme ça…enfin souhaitons-le !

Mais revenons à nos moutons, l’histoire, l’origine du mariage.

Comme déjà évoqué plus haut il semblerait que l’amour n’est en rien le ciment de cette pratique transformée très tard en institution, nos ancêtres étaient plus pragmatiques : s’approprier une femme convoitée pour sa beauté, la désirer pour la richesse ou la position sociale de sa famille…

Historiquement, la première forme de mariage apparaît sous l’Empire Romain, elle légalise par le droit une vilaine habitude qui consistait à enlever de manière plus ou moins brutale la femme désirée, enrobée de termes juridiques : elle devient un mariage de fait ou mariage per usum. Après un an de cohabitation, cette union est considérée comme valide à moins que l’épouse ne découche trois nuits d’affilée. Rigolos ces romains, ils kidnappaient leur dulcinée imposant ainsi leur choix et on apprend que celle-ci pouvait se barrer 3 fois pour éviter cette liaison non souhaitée. Imaginons la pauvresse attachée à un radiateur pendant 1 an pour qu’elle ne puisse s’évaporer, jetant ainsi le discrédit sur son pauvre « mari ». Bon, je sais bien que le radiateur n’existait encore pas mais je trouvais cela plus romantique que les fers au fond d’un cachot humide. Comprenez bien tout de même les difficultés à être un bon mari à cette époque. Si madame découche une première nuit, cela devient stressant pour lui et l’oblige à revoir l’organisation de sa maisonnée, voire même de devoir recourir à une milice extérieure pour surveiller l’ingrate.

Bon, les Romans ont du se rendre compte que ce n’était pas bien car ils ont changé leurs façons de voir les choses en mettant au point trois formes de mariages relativement moins barbares mais où le rapt de l’élue n’est plus de rigueur. Cette dernière, cependant, doit obéir aux désirata de son père :

  • mariage cum manu (avec la main), le père de famille transmet son autorité filiale au futur mari qui devient alors le tuteur de sa femme.
  • mariage coemptio le père, dans cette union, opère une transaction commerciale avec son gendre.
  • mariage confarreatio, celui-ci est réservé à l’aristocratie, et se pratique sine manu, c’est-à-dire sans passage de l’autorité du père au fils, ainsi, l’épouse peut conserver ses droits et ses biens.

Certes la femme n’est plus capturée par son futur mari, mais c’est encore un homme qui choisit sa destinée.

A suivre…

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Les finances du mariage

Les finances du mariage

Bon, là, je vais prêcher un peu pour ma paroisse. Il faut faire bien évidemment des choix et les budgets donnés ci-dessus peuvent varier ou coulisser selon vos besoins et vos envies. En tout cas, le site internet mariage, votre futur blog va vous permettre de communiquer sur la durée totale de votre mariage. Je vais aussi récupérer toutes les photos de vos invités. Moi-même photographe, je sais, oh c’est combien vrai, que certains invités peuvent être mieux équipés en matériel photos et faire des clichés de malades. Alors faites bien vos choix 😉

Et oui, se marier coûte des sous. Je ne crois pas vous annoncer un scoop en disant cela. Voici quelques données chiffrées pour vous permettre de vous faire une idée.

8 260 euros de budget et 65 invités, c’est le portrait-robot du mariage des Français. Ce budget reste synonyme de contraintes financières pour plus de 4 Français sur 5 et ce, quels que soient leurs revenus. (source : Sofinscope)

S’ils devaient organiser un mariage, les Français inviteraient en moyenne 65 personnes. Ils estiment qu’il leur faudrait consacrer environ 9 mois à l’organisation de cet évènement, soit un mois de moins qu’en 2016. Le nombre d’invités envisagés conditionne fortement le temps de préparation estimé : 7 mois pour un mariage de moins de 50 invités mais 12 mois pour un mariage comptant de 100 à 149 invités. En tenant compte du nombre d’invités fixé plus haut, les Français dépenseraient en moyenne 8 260 euros pour l’organisation de ce mariage.

12300€ pour 100 invités répartis de la manière suivante (province) :

  • 4500€ traiteur et salle de réception,
  • 2000€ voyages de noce,
  • 1200€ tenues des mariés,
  • 1150€ dédiés aux alliances,
  • 1500€ alloués à la photographie et à la vidéo ou la création d’un blog,
  • 550€ pour le cortège,
  • 500€ pour le DJ et l’animation musicale,
  • 400€ pour la décoration et les fleurs,
  • 300€ de papèterie pour les faire-part et les cartes de remerciements,
  • 200€ pour les cadeaux des mariés.
Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Je propose :

  • Création site internet mariage
  • Faire-part mariage
  • Photographe de mariage
  • Magazine mariage
  • Blog mariage

Où me trouver ?

  • Boulogne sur Mer
  • Calais
  • Saint-Omer
  • Lille
  • Dunkerque
  • Amiens
  • Arras
  • Lens