Saint-Valentin : à en perdre la tête !

Saint-Valentin : à en perdre la tête !

Bon, intéressons nous aujourd’hui à l’origine de cette fête des amoureux symbolisée par le 14 février, jour de la Saint-Valentin.

Au départ, il y eut…Valentin (évidemment). Cela se passe il y a bien longtemps déjà puisque nous nous trouvons au 3ème siècle vers l’année 270. Il va de soi que l’histoire que je vais vous conter est plutôt du domaine de la légende et que pas grand chose n’atteste cela (les équipes de LCI étaient retenues par ailleurs sur une résurrection).

Quoiqu’il en soit…Valentin était prêtre, nous sommes donc en 270 et l’empereur du moment, le païen Claude II le Gothique, a décidé d’interdire les mariages. Il veut ainsi ménager les hommes pour qu’ils puissent mieux combattre. Pas vraiment d’accord avec cela, notre Valentin décide de continuer à marier les couples dans le plus grand secret. Ouille, mal lui en a pris, car un vilain, sans doute un amant éploré de voir la femme de ses rêves convoler avec un autre, n’a rien trouvé de mieux que de balancer notre ami. Notre gothique d’empereur envoie alors des troupes armées jusqu’aux dents pour arrêter l’infortuné marieur clandestin. Bon, il est alors jugé vite fait, flip flap, et condamné à mort. Il ne fait pas appel de sa sentence – ça n’existait pas – et se retrouve enfermé dans une geôle humide et malodorante en attendant sa fin proche.Il sympathise alors avec son gardien (!) qui lui présente sa fille, aveugle. Valentin en tombe amoureux – ah bon c’est de là l’expression l’amour est aveugle ? – et décide de la soigner de sa cécité. Ah oui, j’avais oublié de vous dire que non seulement il mariait les gens en cachette mais aussi qu’il avait des talents de guérisseur (sorcier ? magicien ? Joséphine ange-gardien ?)…sacré Valentin !

La miss retrouve alors la vue et Valentin perd la vie. Cette longue histoire d’amour a duré une vingtaine d’heures et au moment de quitter ce monde, Valentin a envoyé à la fille un petit mot en signant « Ton Valentin ». Bon, j’espère qu’elle savait lire car je vous rappelle qu’à l’origine elle était aveugle 😉 Ce serait donc de là que viendrait cette tradition de s’envoyer des mots doux pour la Saint-Valentin. Ah oui, au fait, pourquoi ce titre : Saint-Valentin à en perdre la tête. Tout simplement car Valentin a été décapité, en martyr, et cela s’est passé un 14 février bien évidemment.

Il y a bien entendu d’autres versions de cette coutume de la Saint-Valentin, mais je trouvais celle-là sympa, pouvoir dire que l’amour lui aura fait perdre la tête.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn